Économiser de l’argent en réparant soi-même

Mecanicien

Principe disparu il y a quelques années, mais réapparu depuis par nécessité, les self-garages sont des garages où il est possible de faire ses réparations soi-même. On peut ainsi accéder à tous les outils et produits normalement réservés aux professionnels. Un véritable garagiste y est présent, ce qui vous permet également de bénéficier de ses conseils en cas de besoin.

Petites réparations : faire des économies en les réalisant soi-même

De plus en plus, les constructeurs « verrouillent » leurs voitures pour certaines opérations : ampoules de phares inaccessibles, écrous spéciaux, mallettes électroniques, liquides spécifiques… Quelle que soit l’origine de cette pratique (éviter le vol, les contrefaçons, les malfaçons), il devient de plus en plus difficile de réaliser de simples opérations soi-même sans avoir recours à un garagiste. Et quand bien-même la plupart d’entre nous n’y connait pas forcément grand-chose, on sait que les Français sont très bricoleurs !

Self garage et garage associatif : quelles différences ?

Le self-garage est un service destiné aux personnes bricoleuses et désirant effectuer des réparations elles-mêmes. Quant au garage associatif, il est plutôt destiné aux personnes ayant de très faibles revenus et pour lesquelles les réparations sur leur voiture réalisées dans un réseau « classique » seraient trop onéreuses. Les garages solidaires sont souvent subventionnés par l’État ou des associations, qui prennent en charge une partie de la main d’œuvre et vous font bénéficier de pièces à prix réduit. En revanche, il faut disposer d’une attestation de travailleur social (assistante sociale, etc) pour justifier votre situation. N’espérez donc pas effectuer une réparation sur une voiture de moins de 6 ans (environ) ou à la valeur marchande élevée.

Garages en libre-service : un lent démarrage

Comme vous pouvez le voir sur le site de self-garage, peu de garages en libre-service sont encore référencés. Il se peut que le principe ne soit pas encore connu des garagistes, mais également que ces derniers puissent être réticents à prêter leur matériel à des inconnus. Toujours est-il qu’il en existe à peu près un par département, ce qui montre que la tendance semble en tout cas en bonne voie.

Combien coûtent les self-garages ?

En général, même en ayant besoin d’un pont élévateur pour votre voiture, vous en aurez pour une vingtaine d’Euros quelle que soit l’opération. En revanche, si vous débutez et faites appel à un professionnel pour ses conseils ou son aide, rajoutez en moyenne 30€ de l’heure. En moyenne, vous économiserez donc au minimum 50% sur les services. Cependant le prix des pièces et produits sera variable.