Reprogrammation moteur : focus sur un phénomène en plein essor en Tunisie.

Sabri, jeune père de famille est venu optimiser le moteur de sa Mercedes C200 CDI. Son moteur, d’une puissance de 136ch et d’un couple de 270Nmm, ne lui convient plus. Avide de sensations fortes, il cherche de nouvelles perspectives sans pour autant changer de véhicule.

Son choix se porte donc sur la reprogrammation moteur de son véhicule. « Je ne cherche pas forcément la puissance ou la vitesse maximum, mais une bonne reprise et une bonne accélération. Je gagne en puissance mais aussi en économie de gasoil ». En effet après être passée par les mains des experts en reprogrammation, sa C200 CDI passe de 136ch à 190cv et sa consommation sera réduite de 35%. La réduction de la consommation est un argument de poids qui motive les propriétaires.

Comme l’affirment les professionnels dans leurs prospectus publicitaires, la modification est invisible et sans incidence sur le contrôle technique. Argument de poids pour des conducteurs avides de bolides puissants mais qui ne souhaitent pas régler la note fiscale de ce changement.

La plupart des professionnels que l’on a rencontrés ont su se montrer responsables et pédagogues. L’un d’entre eux, nous avoue refuser certains véhicules car leurs propriétaires ne tiennent pas compte des limites du châssis ou des disques de freins. Faire passer une SEAT Ibiza de 75 cv à 135 cv est irresponsable et dangereux.

SOYEZ PRUDENTS ET BONNE ROUTE !